News

— Luz x Alexandra Cousteau

Les plus beaux des maillots écolos —

La marque de balnéaire s’est associée avec la militante protectrice des océans pour lancer une mini ligne en matière recyclée et recyclable. Doukyo a rencontré Claire et Alix Mougenot, créatrices de Luz et Alexandra Cousteau dans la toute première boutique de la griffe à Paris.

Le 8 juin dernier a eu lieu la Journée mondiale de l’océan autour du thème « océans propres », c’est un peu le cœur de cette collaboration ?
Alexandra Cousteau : Mon grand-père et mon père nous ont fait découvrir le monde sous-marin qui est merveilleux et que l'homme a voulu très vite conquérir. Aujourd’hui, celui-ci est perturbé par l'homme et notre société de consommation. Chaque année, ce sont 9 millions de tonnes de plastique qui sont jetées dans nos océans. Du plastique qui y reste à jamais car il n'est pas biodégradable. Mais, en revanche, celui-ci est recyclable. Luz a compris que l’on peut sensibiliser à un sujet en faisant de belles choses et j’ai adoré cela.

Claire Mougenot : Nous nous sommes rencontrées alors que nous venions de découvrir une nouvelle matière, l’Econyl, pour nos collections. Alix et moi connaissions la militante écologiste et protectrice des océans qu’elle est, petite fille du Commandant Cousteau et nous aimions son message. Nos deux projets allaient dans le même sens.

Parlez-nous de cette matière ?
Claire Mougenot : L’Econyl est un fil de Nylon cent pour cent recyclé et recyclable. Il faut savoir que les filets de pêche, à eux seuls, représentent plus de 10 pour cent des déchets trouvés dans les fonds marins. Pour donner une seconde vie à ceux repêchés et à leurs résidus, un procédé a été développé et permet de les transformer en Nylon. C’est ce fil que nous avons décidé d’utiliser pour poursuivre notre ligne de conduite écologique et chic ! Nous avons imaginé 3 modèles de une pièce avec un coloris unique bleu océan.

Est-ce important de réfléchir au sourcing ?
Claire Mougenot : Nous n’avons jamais communiqué sur cela et ça a même était dur de nous imposer au début car le bio n’est pas vendeur. Mais pour Luz (qui vient de lumière en espagnol) cette traçabilité est essentielle. Ainsi, notre matière phare est un coton bio (associé à 7% d’élasthanne) fabriqué au Pérou est labellisé GOTS (Global Organic Textile Standard)qui est confectionné dans un atelier équitable local. D’ailleurs même pour l’Econyl, nous avons suivi le process. Le tissu est italien et la fabrication française.

Vous avez aussi initié d’autres collaborations écolos ?
Claire Mougenot : Oui, nous proposons des lunettes de soleil avec Freda Banana. La monture est en acétate 100 pour cent recyclé. Mais outre le sourcing, le look est toujours essentiel.

Quel partenariat avez-vous avec Alexandra Cousteau ?
Claire Mougenot : Tout d’abord, celui-ci fait sens. Nous lui avons montré les 3 modèles que nous avons imaginé et elle les a adoré. Alexandra est très connue aux Etats-Unis, elle nous apporte son réseau et nous aimons ses actions. Nous lui avons proposé de reverser 8 pour cent à la fondation Good Impact qu’elle a créé.

Alexandra Cousteau : De mon côté, j’aime l’implication de Luz, son style et les créatrices. L’Econyl est une super matière. Quand on sait qu’en moyenne 9 millions de tonnes de déchets plastiques sont déversés chaque année dans les océans, c’est un chiffre alarmant puisque cette pollution menace les espèces marines et, par conséquent, toute la biosphère. C’est une goutte d’eau mais chaque geste a son importance.

Ce lancement coïncide avec l’ouverture de la première boutique Luz ?
Alix Mougenot : Oui, nous avançons doucement. Nous avons commencé par notre e-shop avant d’être lancé par le Bon Marché. Ici, (5, rue François Ponsard, Paris 16e), nous proposons sur 30 mètres carrés l’ensemble de nos collections toute l’année dont le bain, mais aussi les bodies qui couvrent toutes les saisons.

Quels sont les projets pour 2019 ?
Claire Mougenot : Pas mal de choses ! Le développement de nouvelles matières, une capsule hiver et bien sûr de nouveaux modèles en Econyl pour poursuivre la gamme. Nous continuerons à proposer des produits qui ont un impact environnemental moindre.

LUZ, 5, rue François Ponsard, Paris 16e
luzcollections.com