News

— Les Laboratoires de Biarritz

sous le soleil bio —

Pas facile de choisir une crème solaire... Après les révélations de Afssaps concernant l’oxybenzone et 9 autres produits qui seraient des perturbateurs endocriniens, les solaires bio prolifèrent sans toujours offrir une protection équivalente au chimique ou résistante à l'eau. J'ai pourtant déniché le nec plus ultra avec Les Laboratoires de Biarritz et leur gamme solaire Algamaris. 

Pour la petite histoire : pour une fois, on n'a pas à faire à un grand groupe pharmaceutique mais à un couple amoureux de l'océan et pratiquant le surf en famille. Créés en 2010 par Muriel et Jean-Marc Dubois, Les Laboratoires de Biarritz sont avant tout la concrétisation d’une aventure humaine et une passion : le surf. Sensibilisés aux problématiques environnementales, ils découvrent les effets néfastes des cosmétiques et protections solaires (crème et lait solaires, huile, etc.) sur l’écosystème marin. « Nous sommes guidés depuis le début de cette aventure par nos convictions, explique Jean- Marc. Il nous semblait évident qu’il fallait que notre  ‘‘terrain de jeux’’ soit pleinement protégé. » Préoccupé par la pollution du littoral, celui-ci rejoint par ailleurs le conseil d’administration de la fondation Surfrider en 2010. « Nous pensons qu’il existe dans l’environnement marin, en particulier dans le Sud-ouest, des produits aux qualités exceptionnelles, souligne t-il. Notre travail en R&D et en formulation a consisté à capitaliser sur ces ressources avec une approche responsable depuis la préservation du site prélevé jusqu’à l’utilisation finale du produit. »

C’est au Maroc que Jean-Marc,  issu du monde de la finance, croise alors un de ses clients qui s’intéresse à l’utilisation des matières premières naturelles dans la production des cosmétiques. Ce dernier l’encourage à se lancer. La première pierre des Laboratoires de Biarritz est posée. Suite à cette rencontre, une phase de recherche fondamentale est lancée. « Une immersion en Australie nous a permis de prendre conscience que l’utilisation quotidienne d’une protection solaire nécessitait un produit non toxique, explique Muriel. Par ailleurs, nous savions qu'une algue de notre littoral (la Gelidium Sesquipedale) avait des qualités intéressantes. »

Une protection au top

Depuis, celle-ci est donc au cœur des formulations de la gamme solaire Algamaris. De fait, associée à la synergie de l’eau de mer (riche en sels minéraux et en oligo-éléments) et à un filtre solaire minéral, la plante marine des côtes basques développe au cours de son évolution, de puissants mécanismes de protection solaire au niveau cellulaire. Extrait de cette algue rouge, l’alga-gorria® se veut un principe actif inédit, composé d’une association de molécules (acides aminés essentiels et

molécules antioxydantes telles que les caroténoïdes et flavonoïdes) ayant une force d’action totalement naturelle sur la neutralisation des radicaux libres induits par les UV. Son action cytoprotectrice s’effectue avant que les uv ne provoquent des dommages cellulaires irréversibles.

Résultat, place à des cosmétiques solaires certifiés BIO (label Ecocert) et dont  les conditionnements sont 100 % recyclables. Un système de poche « airfree » et de tube « airless » permet en effet une restitution intégrale du produit et une protection de la formule. Loin des crèmes « plâtre » et collante, la gamme Algamaris propose des textures légères qui ont une grande résistance à l’eau. Parmi les bests : la crème solaire enfants SPF 50+, les laits et crèmes adultes (de l’indice SPF 10+ à 50+ selon votre type de peau),  le stick « zones sensibles » ultra pratique ou encore le baume après-soleil doux et onctueux. Nouveautés 2013 : découvrez deux sprays visage et corps, l’un (SPF 50+) hypoallergénique, l’autre exotique (SPF 30+) au doux parfum de coco et karité, ainsi que deux baumes à lèvres. L’ensemble est disponible en pharmacies à des prix allant de 8,75 € à 40 €.

www.laboratoires-biarritz.fr