News

— La Collection Berbère

des tapis et des femmes —

Quand un homme collectionneur et voyageur arrive au Maroc et qu’il tombe amoureux du pays : il y reste. C’est en ces quelques mots que je résumerais l’histoire de Patrick de Maillard. Nous sommes en 2006 et à Marrakech, il rencontre alors un marchand de tapis (le n°2 du pays) qui l’initie au métier et lui fait découvrir le «Boucharouite». Enfant pauvre du tapis de laine traditionnel, fait de bouts de tissus issus de la récupération de vieux vêtements mis au rebut et réalisés par les femmes Berbères dans les montagnes de l’Atlas marocain. Coup de foudre ! Pour elles, pour leur travail, leur savoir-faire, leur patience et l’œil artistique de quelques-unes d’entre elles… « Avec ces tapis, qu’elles réalisent lorsqu’elles vieillissent et ne peuvent plus se déplacer, elles racontent un pan de leur vie, explique Patrick de Maillard. Car ce qu’il faut savoir c’est que ceux-ci sont réalisés à partir de vêtements recyclés, les leurs ou ceux de la famille. Elles en font des bandelettes qu’elles tissent ensuite durant 3 à 6 mois pour faire un tapis ».

Vêtements d’enfants colorés, chemises du grand-père disparu, djellabas, dessous en tissus fins aux coloris passés, tout est trié par couleurs pour ensuite composer un tapis unique. Et certains sont des chefs d’œuvre de composition. « Ce sont ceux-là que je privilégie et que j’achète pour ensuite les exposer et les revendre », poursuit le Marrakchi. « Avec ces réalisations, les femmes toujours tenues à la convention et aux règles de leur communauté s’en échappent, c’est une sorte d’émancipation tardive en quelque sorte ».
Autour de leur travail, Patrick de Maillard a fait intervenir une photographe et une auteure pour retranscrire et faire découvrir cette passion. Images et texte sont visibles sur le site de La collection Berbère. Mieux, 5% des ventes sont ensuite reversées à l’association efamorocco.org. pour aider les jeunes filles à aller au collège.

http://www.la collectionberbere.com

Photos : Véronique Drougard ©

 

Marché Dauphine - 132, rue des Rosiers, 93400 Saint Ouen - Boutiques 234 & 242 - 1er étage

M° Porte de Clignancourt

Ouvert le samedi, dimanche et lundi de 9H00 à 18H00 - Les autres jours sur RV