News

— Garçon Français

soutient le made in France —

Une fois n’est pas coutume, Doukyo s’est intéressé aux hommes ! Nous avons rencontré Vicky Caffet qui, après quelques années passées sous le soleil de Miami, a eu envie de lancer sa propre marque de dessous masculins. Des couleurs, du style mais surtout de la qualité et des sous-vêtements entièrement conçus et fabriqués en France, voilà bien qui méritait notre attention !

Qui est Garçon Français ?
Nous sommes une jeune marque née il y a 6 ans (le 19 novembre précisément). J’ai fait une école de commerce et j’ai passé quelques années à l’étranger. J’y ai découvert de belles marques de sous-vêtements et je me suis dis qu’il y avait quelque chose à faire en France.

Pourquoi le made in France ?
Tout d’abord parce que j’ai été éduqué comme cela ! Je n’avais aucune connaissance du milieu et des fabricants, mais je voulais mettre en valeur notre savoir-faire et proposer des produits de qualité avec la French touch !

Justement, où sont fabriqués les produits ?
90% des collections sont faîtes à Troyes, une ville dont les origines sont liées à la l’histoire de la bonneterie. Ici, sont nées les marques Petit Bateau, Dim ou encore Jil. Chez Garçon Français, le tissu est tricoté à Troyes (un beau coton en grammage épais) dans l’une des dernières entreprises spécialisées dans la maille, la société Bugis. La teinture est réalisée par France Teinture dans la même ville. Tandis que les élastiques sont réalisés à Clermont-Ferrand qui est la ville du caoutchouc. Celui-ci maintient mais ne sert pas. Quant à nos étiquettes, elles viennent de Haute Loire et sont garanties anti-démangeaisons. Au final, tout est assemblé à Troyes, nous allons prochainement avoir notre propre atelier dédié chez notre fabricant afin d’optimiser notre production.

C’est un luxe de produire chez nous ?
Bien sûr car cela implique de travailler différemment. Il faut une vraie rigueur financière car nous margeons moins que les autres marques et les temps de réactivité pour produire sont un peu plus longs que si nous allions dans d’autres pays.

Comment ont évolué les collections ?
De 2 coloris de sous-vêtements, nous en proposons désormais 25 pour 4 coupes différentes. Nous avons aussi lancé le bain il y a 3 ans et des chaussettes (fabriquées à Romilly-sur-Seine), des tee-shirts et des bas de pyjamas. Enfin tous les hivers nous avons notre collection de sweat shirts en coton 350 grammes. Nos prix restent les même et vont de 34 € à 100 €.

Quels sont les prochains projets ?
Après Troyes où nous avons déjà une boutique, nous en inaugurons une première à Paris début 2019 rue de Bretagne. Nous allons continuer à développer notre présence dans les boutiques multimarques et misons surtout sur notre e-shop.

Retrouvez Garçon Français sur le salon du made in France à Paris (10-12 novembre 2018) et sur garcon-francais.fr